vendredi 01 février

Un voile devant les yeux

Ô combien les jours sont mauvais, j'ai alors un voile devant les yeux dès que je sais que tu lui écris, que tu lui réponds Ô combien les jours sont mauvais, j'ai alors un voile devant les yeux dès que je sais que tu lui écris, que tu lui souris très souvent. ces mots tendres, ces sourires ne sont plus fleurs parsemées devant moi, et je ne peux plus m'exprimer une boule incompressible me freine dans mes envies de te dire que je ne veux plus vivre dans cet état d'attente et de souffrance aiguë. Donc faudra -t-il que ce... [Lire la suite]
Posté par Desmotsdailleurs à 18:20 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

mardi 08 janvier

Amour volé

Mon coeur est brisé par tes regards détournés  tu as décidé d'être le prince d'une gazelle trop véloce pour tes vieilles jambes de loup, et tu continues encore à la chercher partout. Mon coeur déchiré, lui aussi as détourné ses émois, il s'envole vers de beaux espoirs. Mon soir n'est plus noir, il s'éclaire et je vous offre mes images de papillons comme les pensées rejoignent le monde de l'amour volé qui soigne ses plaies.           Sonja G  
Posté par Desmotsdailleurs à 17:08 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
mercredi 02 janvier

Prince des Belles

Il se voudrait prince des belles de corps qui exhibent leurs atouts au dehors, à l'affût de la plus belle des postures il répond qu'il arrive sur sa monture. Sa vie il la multiplie dans ses mondes quand l'un s'effondre, il court l'âme vagabonde ouvrir une autre boîte de délices efface ses traces et ses signes et laisse la femme d'en face désemparée elle qui voudrait un chemin tout tracé. Il est fuite, poisson aux écailles perfides elle est la fleur abandonnée sans épines, la Morabito aux reflets d'or sur les murs il sera... [Lire la suite]
Posté par Desmotsdailleurs à 10:37 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
vendredi 07 décembre

A genoux

A genoux la mère ramasse la fleur des champs, son enfant ravi l'applaudit, dans la belle douceur d'amour de la vie. Mais quelle existence pour le suppliant le corps recroquevillé par sa souffrance qui le plie tous les mauvais jours de l'hiver ? Ou quel abaissement quand tes paroles blessantes et ton attitude arrogante me jettent à terre, dans la spirale des sentiments baffoués, le regard noir ? Tu détournes tes yeux vers une autre qui ploie son genou pour se faire admirer, et moi je reste au sol dans ma solitude.   ... [Lire la suite]
Posté par Desmotsdailleurs à 10:22 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
samedi 15 septembre

Oiseau volage

 Comme le miel, il est tout sourire et voici que l'oiseau s'envole avance de quelques pas et en courtise une autre à qui il susurre les mêmes mots que je croyais uniques ! Monde cruel tu as perdu ta vérité, envolée dans les airs telles les promesses jamais tenues mais toujours réinventées.                
Posté par Desmotsdailleurs à 18:30 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
lundi 13 août

Trahison

Je t'ai donné mon amour et tu me l'as volé, une boulettte de papier jetée à la poubelle sans un regard. Réduite à néant, je sens le vide autour de moi, et tu parades avec une autre venue d'un pays marin, tous les regards se portent sur vos jeux de sourires. Mon encre se vide, je n'ai plus les mots ni la force pour lutter face à votre idylle que le monde entier reconnaît.
Posté par Desmotsdailleurs à 20:04 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
dimanche 05 août

Poignard d'amour

Ce coeur d'été est mon poignard d'amour. Trahie, je fonds au contact de la chaleur de la lame qui transperce mon corps et je crie d'amertume, comme une louve délaissée, sa vie en lambeaux. J'ai mal et mes regards d'incomprise me renvoient les larmes de mon passé. Hélas que de temps perdu pour un être qui se joue des sentiments ! Ma faiblesse est le lien visible du temps que j'aurais aimé remonter pour effacer.          
Posté par Desmotsdailleurs à 15:57 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
vendredi 22 juin

Histoire finie

L'histoire est finie l'aigrette a perdu son ami herbes de  trahison.  juste une image ! l'avoir reconnu, étendu près des étangs,à  ses côtés, lovée une jeune aux ailes fraîches. Désormais, aigrette solitaire  passant  quand la nuit se fait violine, elle tourne parfois elle danse, la lune est ronde et lui sourit.       illustration : Rose Divany  
Posté par Desmotsdailleurs à 09:34 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,