jeudi 29 novembre

Et si le zèbre

Et si le zèbre n'avait plus de rayures, que le corbeau farceur aurait avalé ses zébrures nous aurions devant nous dans le champ comme dans un beau déshabillé blanc l'équidé penaud d'avoir perdu son manteau tout étonné que l'on voit sa douce peau. Le corbeau aurait volé par delà les océans et aurait déposé son trophée sur ses flancs, car cet oiseau rieur était à la nuit des temps aussi blanc que la lumière de l'aube sur l'étang.  
Posté par Desmotsdailleurs à 18:44 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,