vendredi 01 novembre

Vent léger

Un vent léger passe au-dessus de moi un souffle à peine esquissé qui déjà disparaît, une présence éphémère qui s'envole à chaque battement de paupière. Je sais que tu es là à mes côtés pour toujours, mon âme revient vers toi comme pour t'interroger car tu connais les choses secrètes d'un univers sans fenêtres et sans murs, où nous pourrons nous rencontrer sans limites et sans heures comptées comme au temps des sabliers bleus.    
Posté par Desmotsdailleurs à 18:42 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

samedi 14 septembre

Seule

Tu te sens seule en ton univers tu es glacée mais il te brûle les pieds. Tu attends depuis longtemps les baisers qui t'ont effleuré autrefois, les caresses et les sourires d'antan se sont envolés. Autour de toi tout est rumeur et passage, tu ne trouves pas ta place et tu erres sans but. Parfois je sens ta présence comme une absence proche et je rêve de ton univers j'attends que tu m'y invites alors je te montrerai notre abri et nous nous endormirons.
Posté par Desmotsdailleurs à 17:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
jeudi 07 juin

Le destin de Gaïa

                    Une seule goutte a suffi Pour attirer mon œil. Une perle lourde de liquide Reflet du beau de la vie. L'univers s'y mire et s'y pare Comme dans le cocon d'un Jour de printemps proche. Ma main n'ose la percer. Je me penche et cherche à Comprendre le destin de cristal, Parfaitement enclos de la vie. L'esprit décrypte les indices Qui nourriront mes envies à L'infini. J'aime l'élément universel. Je vais l'absorber, me l'approprier. Rien de... [Lire la suite]
Posté par Desmotsdailleurs à 09:25 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
vendredi 15 décembre

Parcours de l'univers

Parcours de l'univers, partage des planètes Fenêtre ouverte à l'infini de la raison. Une beauté universelle que j'aimerais t'offrir.   Nous pourrions parcourir l'espace bleuté sans jamais s'arrêter pour vivre nos vies sur chaque étoile arrondies de nos espoirs.   Viens, nos pas seront sans poussière, légers comme les ailes des papillons  et nous ne compterons plus les jours.
Posté par Desmotsdailleurs à 10:07 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :