mardi 23 janvier

Quelques traits

Quelques traits dans le ciel naissant, invocateurs des départs vers l'Orient, nourrissent l'imagination des cormorans.   Puis, quand ils s'effilochent, emportés par le souffle, ils rejoignent les nuages pour des épousailles aériennes.   Ils regardent du haut de leur sagesse la maladresse des hommes désireux d'aller plus haut reproduire   les cicatrices du ciel sur leur sol, tels des rails incertains ponctuant leur destin.
Posté par Desmotsdailleurs à 19:15 - Commentaires [0] - Permalien [#]

lundi 22 janvier

Attente

Le chat assis à la fenêtre joue avec sa patience, je vois son dos de porcelaine qui se fige à la moindre lumière de phares, à l'appel des tourterelles et au vol des corbeaux qui tournoient dans le ciel noir. Les heures défilent et il est toujours là, un peu plus tassé, le poil un peu moins souple et il attend. il réfléchit aussi et dans son monde c'est un libre penseur, il rêve de rues sales et sombres, de dialogues avec ceux du quartier, de bagarres houleuses. Il pense aussi à la chaleur offerte, la tête près du ... [Lire la suite]
Posté par Desmotsdailleurs à 18:28 - Commentaires [0] - Permalien [#]
lundi 22 janvier

En fumée

Elle est courbée et fatiguée, sa vie ce fut son amour pour son fils si maladroit mais si gentil. Elle a régné sans discussion sur son monde de faux-semblants.   Puis un dimanche d'hiver, elle a cru que l'enfer était sur Terre. Des flammes, une fumée intense, elle a, en quelques minutes, anéanti des decennies de paraître, sa   maison n'est plus que charbon. Elle ne voit plus avec ses yeux, et le noir qui l'entoure désormais l'amène doucement vers les ténèbres envahissantes.    
Posté par Desmotsdailleurs à 10:10 - Commentaires [0] - Permalien [#]
dimanche 21 janvier

Rêveuse ?

"Tu es bien rêveuse", lui écrit-il, je m'interroge et je m'inquiète, Cela ne te ressemble pas d'avoir le visage fermé.   T'aurais-oubliée, ou seulement froissée ? Non, c'est notre complicité, cet attachement que l'on ne peut vivre ouvertement   qui te rend si songeuse et si sérieuse. Tu n'as pas conscience que nous ne pourrons jamais vivre à vue notre si beau secret.  
Posté par Desmotsdailleurs à 17:49 - Commentaires [0] - Permalien [#]
samedi 20 janvier

Par une nuit brune

 Par une nuit brune de sirocco comme on en trouve sur les bords méditerranéens, la lune ne s'est pas montrée. Elle a refusé de revêtir le voile orange des mariées antiques apporté par le souffle chaud de l'Afrique.   Pour les promeneurs nocturnes, la poussière d'étoile fut une alliée, un guide pour leurs pas hésitants quand la nuit devient jour. ils ont suivi l'écharpe dorée que ce Zéphyr  avait déposée. Et ce matin j'ai caressé le charme de l'ocre divin.
Posté par Desmotsdailleurs à 20:06 - Commentaires [0] - Permalien [#]
samedi 20 janvier

Tanka jour gris

 Jour gris de pluie Nuages fiers et ravis La nature a froid. L'hiver arrose nos cils. Endormie, la terre  soupire.  
Posté par Desmotsdailleurs à 12:02 - Commentaires [0] - Permalien [#]

vendredi 19 janvier

L' aile du papillon

Le papillon  trop approché des mûriers, pleure son aile  déchirée. Prisonnier des filets de la toile son coeur affolé crie. Ses forces afflaiblies il arrache dans un sursaut la beauté de son corps, c'est l'envolée des couleurs.   Or la fée de la Nature veille et s'approche, délicate et précise, de ses doigts de couturière zélée, elle cueille le bout d'aile blessée. Elle coud pendant des heures et l'insecte s'ébroue émerveillé. Guéri, il vole à nouveau dans l'azur cotonneux. Il parade, heureux, remercie sa... [Lire la suite]
Posté par Desmotsdailleurs à 18:31 - Commentaires [0] - Permalien [#]
mercredi 17 janvier

Chers lieux

Chers  lieux où l'homme  se   reconnaît, quand l'émerveillement de son coeur lui fait voir des formes qui, loin de la réalité, renforce son imagination, Vous me paraissez si ridicules et si vains !   Un lierre se marie avec les pierres du mur, en hiver, c'est lui la force de la Nature, l'élan de vie et l'appel à la communion de nos sens dans la beauté immuable du vivant.   Car l'esprit humain, tout à l'emprise du désir se force à dessiner les ailes de ses chimères, il rapporte en ses mains... [Lire la suite]
Posté par Desmotsdailleurs à 19:22 - Commentaires [0] - Permalien [#]
mercredi 17 janvier

Je veux

Je veux t'oublier sur tous les chemins tracés, je veux t'oublier quand ton absence me revient, je veux t'oublier dans mes rêves insensés.   Avancer et ne plus regarder tes marques au sol, avancer et lever la tête vers leciel de demain, Avancer toujours et gommer tes yeux de douceur.   Effacer ton nom gravé sur les pierres du mur, effacer tes lettres d'amour sur le tableau de notre vie. Fermer les yeux et voir ton visage encore une fois. Puis partir.
Posté par Desmotsdailleurs à 18:29 - Commentaires [0] - Permalien [#]
mardi 16 janvier

Monde d'eau

c'est un monde d'eau qui m'attire dans sa profondeur électrique.   Une couleur unique qui y recouvre la surface, comme un ciel à portée.   Je parcours le chemin et je cueille les billes scintillantes dans la main,   parfois pour rêver encore je les dépose sur la roche qui les absorbe en elle,   Elles feront un collier de gouttes pour le promeneur qui suivra lentement mes pas.        
Posté par Desmotsdailleurs à 18:30 - Commentaires [0] - Permalien [#]