lundi 11 décembre

L'otarie

C'est l'heure, où l'otarie se fait belle pour le vent, l'océan et ses vagues. Placée sur son rocher, elle attend fière et orgueilleuse le regard des cormorans qui passeront sans jeter un regard. Pourtant, chaque jour, fidèle à son poste, le buste relevé vers le l'azur de cristal elle sourit. Postée non loin, je l'attends dans le fracas des rochers écumants, elle ne me verra pas, elle se réchauffera au soleil pâle et souvent absent, elle étendra ses lourdes pattes lustrées, soufflera d'un air satisfait. Et je la... [Lire la suite]
Posté par Desmotsdailleurs à 09:46 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

dimanche 10 décembre

La nature vit

L'herbe assoiffée n'en finit pas de s'abreuver, les nuages ont ouvert leur sac de pluie et je me suis couchée près des  fourmis. Murmures et bourdonnements amis m'ont appris les secrets du monde de la terre, les bienfaits de la vie. Paupières alourdies, le temps m'a ravie, m'a offert son éxilir d'amour et j'ai fondu dans le pré vert et pur. Au réveil, j'ai vu mon coeur, si loin si beau en gardien de l'espace, il nous regarde : je souris, la nature vit.      
Posté par Desmotsdailleurs à 16:39 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
dimanche 10 décembre

blanc-noir

Suivre le blanc pur stopper le noir envahissant tracer le partage sans plus jamais se perdre. route et montagne, destinées.    
Posté par Desmotsdailleurs à 13:14 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
samedi 09 décembre

Belle la nuit

Belle la nuit qui jaillit dans le froid telle une nuée soudaine étendue par une main supérieure. Princesse des ténèbres, La terre se pare,  . et le bal commence,  elle tourbillonne et virevolte dans le vent du Nord. Au comble de l'allégresse, à l'heure où les invités mystérieux repartent fatigués, le souffle de l'air obscur parsème l'univers de  bulles de feu, Hélios a perdu ses pétales dorés à la poursuite de Séléné.    
Posté par Desmotsdailleurs à 18:28 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
samedi 09 décembre

Trahie

Une étrangère a volé ma vie mon enfance, ma joie de vivre et mon cri intérieur est intense. Ces plages aimées, ces étangs admirés sont désormais tombés dans le passé, je ne sais plus vers où regarder. je suis vide de tout espoir et de liberté de pensée. Aurai-je le courage de me lever encore demain matin ? Chaque réveil est une souffrance, une déchirure à tout instant.
Posté par Desmotsdailleurs à 09:44 - Commentaires [0] - Permalien [#]
vendredi 08 décembre

Jour

Jour d'hiver pâle et gris. Lueur brouillée, neige continue bruits lents et étouffés. Ils passent sans s'arrêter s'envolent aux pays chauds d'Afrique pour n'être que le sable brûlant. Et  la nuit s'invite, ombre le ciel, tombe sur la ville encore animée inquiète les étoiles, raille l'astre blanc apeure les affamés dans les ruelles et invite les spectres fous du passé : Ceux qui dérangent l'âme perdue comme la mienne qui ne dort plus. Je guette le frémissement, le premier pas de la lumière, jour nouveau, grandeur... [Lire la suite]
Posté par Desmotsdailleurs à 10:30 - Commentaires [0] - Permalien [#]

vendredi 08 décembre

Tanka de la nuit

 Une nuit  pluvieuse dans le ciel noir de décembre. Les étoiles fuient l'homme inquiet réfléchit. la vérité lui sourit.
Posté par Desmotsdailleurs à 10:06 - Commentaires [0] - Permalien [#]
jeudi 07 décembre

L'attente

Prélude de la mort l'attente me tient encore éveillée aux creux des secrets.   Repli sur soi où le retour possible n'a pas de place, où une force inexpliquée   me pousse vers un futur à peine suggéré, sans que je puisse lui sourire.   image fragmentaire de ma vie, l'attente conjugue mes souvenirs au présent,   le temps aime à confondre notre espace, à l'approche de l'avenir, joue à renvoyer le passé.  
Posté par Desmotsdailleurs à 09:37 - Commentaires [0] - Permalien [#]
mercredi 06 décembre

Coeurs en cendres

j'ai beaucoup pleuré sur le chemin de la vie mon coeur est une vieille chanson usée. Mensonges et trahisons sont ses piliers, tant de méandres combien de fois piétinés.   Délaissé dans le foyer des tisons rougeoyants, il se fane et s'amoindrit pour n'être que l'ombre charbonneuse des rancoeurs déchirantes. Ses plaintes ne sont plus accordées,   et ses larmes salissent les artifices qu'il produit, pâle erreur des volontés du paraître. Mon coeur est une vieille chanson usée dont les  longs couplets sont à... [Lire la suite]
Posté par Desmotsdailleurs à 15:20 - Commentaires [0] - Permalien [#]
mardi 05 décembre

Une photo

Dans chaque portrait, dans chaque image, je la cherche toujours, je suis dans l'attente de la reconnaître dans ses postures et ses maintiens. Je suis le détective de la présence de la belle qui pose , sourit et répond. Oui, je veux aller jusqu'au bout de l'image, je veux la créer, l'agrandir pour satisfaire mes regards. Car je crois que c'est à moi qu'elle s'adresse quand elle sourit au monde entier, quand ses mots me touchent au coeur.
Posté par Desmotsdailleurs à 18:46 - Commentaires [0] - Permalien [#]