mardi 19 décembre

Avide

Toujours à la hâte, entre deux instants, il cherche la vie des autres et se plaît à pianoter des commentaires à l'écran. Il regarde mais se sait-il regardé ? Liberté des plaisirs volés certes, avidité toujours plus grande, audace bien vive au creux de l'écran bleu. Je passe après cela il  est vrai  et les sourires me sont volés et mes heures ne sont plus les mêmes depuis que je le sais tourné à d'autres.  
Posté par Desmotsdailleurs à 20:45 - Commentaires [0] - Permalien [#]

lundi 18 décembre

Fossé

La jeunesse cette amie de l'arrogance et de l'ignorance s'amuse à jeter ses filets sur la vieillesse. Avide de reconnaissance, la première fanfaronne, joue à être admirée.   Pendant ce temps, la deuxième court après le soleil bas et pâle,qui lui est dévolu, s'arrête juste pour flatter les jolies peaux fardées et lisses, reflets d'antan.    La vie parfois se rit de ces marges insolentes, des quêtes des uns, des regrets des autres, jamais cependant le temps n'effacera les rides des vieux ou les pensées... [Lire la suite]
Posté par Desmotsdailleurs à 16:09 - Commentaires [0] - Permalien [#]
lundi 18 décembre

Un combat

Quelques heures et le brillant soleil sera en armes pour mener combat contre les nuits noires sans sommeil. A chaque agôn s'il s'en sort vainqueur c'est pour notre bonheur d'adorateurs. A moi la bataille sans âge et sans espoir contre l'adversaire qui esquive tout  dans l'instant. Postures, pirouettes sont ses atouts. Mes mots choisis et parés n'ont pas la portée de ses attraits. Sera-t-il mon allié si j'implore l'astre de feu ?
Posté par Desmotsdailleurs à 09:20 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
dimanche 17 décembre

Un retour funeste

Il a suffit d'un seul mot, d'une seule image et la voici revenue avec  sa suffisance aisée ! Et je ne suis plus, toujours dans l'attente d'une angoisse trop connue, trop vécue. Ma tête en ébullition est comme cette boule au centre de la place qui illumine la ville et les regards des hommes. Elle est  seulement traversée d'éclairs quand, elle, souple comme la jeunesse est le miroir de toutes mes pensées.              
Posté par Desmotsdailleurs à 20:32 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
dimanche 17 décembre

mille reflets

Les facettes de la vie sont-elles celles de l'esprit ? Les lumières réfléchies tournent dans la tête.   Et comme dans une fête infinie, la nature en couleurs s'est  invitée en joyaux aux mille reflets.        
Posté par Desmotsdailleurs à 16:15 - Commentaires [0] - Permalien [#]
samedi 16 décembre

L'oiseau blanc

Sous le soleil du solstice approchant l'oiseau blanc m'a montré le chemin de l'apaisement. L'inextricable écheveau de ma vie oscille comme les vagues écumantes de l'océan donné au vent. Et l'oiseau a tissé le bon fil pour s'en faire un  manteau de  sagesse, pour m'inviter à conduire désormais le destin de mes pensées dans l'enveloppe rassurante de ses ailes sucrées.
Posté par Desmotsdailleurs à 11:26 - Commentaires [0] - Permalien [#]

vendredi 15 décembre

Parcours de l'univers

Parcours de l'univers, partage des planètes Fenêtre ouverte à l'infini de la raison. Une beauté universelle que j'aimerais t'offrir.   Nous pourrions parcourir l'espace bleuté sans jamais s'arrêter pour vivre nos vies sur chaque étoile arrondies de nos espoirs.   Viens, nos pas seront sans poussière, légers comme les ailes des papillons  et nous ne compterons plus les jours.
Posté par Desmotsdailleurs à 10:07 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
jeudi 14 décembre

L'oeil du maître

Le maître du ciel a ouvert les yeux sur les beautés de la planète. Ses créations, ses parures si bien préparées si bien conçues il ne les a pas reconnues. Il est déçu.   Les incompréhensions et les haines n'ont jamais cessé ; violence, agressivité sont des mots trop employés sur ce sol massacré et déchiré. l'âme noire   de l'homme a détruit l'oeuvre de la nature. Les liens distendus se déchirent, creusent le fossé de la mort et les Parques se réjouissent dans leur antre maudit.  
Posté par Desmotsdailleurs à 09:47 - Commentaires [0] - Permalien [#]
mercredi 13 décembre

le doigt de l'ange

L'ange doux et soyeux pose son doigt délicat sur la bouche du nouveau-né. Pour l'enfant affolé il répète son geste, rassure et donne son message de sagesse.   Et là où le divin a laissé sa marque la mère dépose un tendre baiser d'amour comme un philtre magique au pays des songes et des merveilles .   Hélas, j'ai perdu le fabuleux contact de la peau de ma tendre douceur effacée à jamais de la terre en beauté, envolée près de l'ange qui l'a choisie.  
Posté par Desmotsdailleurs à 18:08 - Commentaires [0] - Permalien [#]
mardi 12 décembre

L'arbre blanc

Arbre, Lui seul, en hiver beauté unique. Ses compagnons  verts aiment la rigueur froide des jours écourtés, si noirs. Orné de mille esprits blancs Il attend majestueux et grand l'arrivée des visiteurs de l'hiver. Le lapin solitaire, amoureux transi vient vénérer sa beauté, lueur d'un soir. Il lui tient chaud quand autour la glace luit et referme sa griffe sur la nature dormeuse nuit.        
Posté par Desmotsdailleurs à 18:07 - Commentaires [0] - Permalien [#]