dimanche 07 juillet

Tanka chaud

Tanka chaud La chaleur est brusque, Venue chauffer nos paupières, Lourdes vers le soir. Les nuits éveillent nos corps fatigués sur les draps noirs.  
Posté par Desmotsdailleurs à 18:51 - Commentaires [0] - Permalien [#]

dimanche 07 juillet

Maison de pierre

Maison de pierre Dans les temps reculés Sur un chemin de douanier Ou dans les champs de L'ancienne Gaule les Maisons de pierre sont Les demeures de nos  Aïeuls chevelus et barbus.  Les Celtes portent en eux Le culte minéral de la Roche grise et froide. Ils vivent en musique et  Joie dans leur habitat  De naturel aux formes Arrondies et grandioses. 
Posté par Desmotsdailleurs à 18:51 - Commentaires [0] - Permalien [#]
dimanche 07 juillet

Clochettes

Clochettes Les clochettes ont sonné  L'appel aigu de la forêt. Graciles et fragiles, elles Ondoient doucement Dans la brise matinale De la région lyonnaise.  Elles seront au rendez-vous De mon aîné dès cet été.  
Posté par Desmotsdailleurs à 18:50 - Commentaires [0] - Permalien [#]
dimanche 07 juillet

Ma fleur

Ma fleur Je me vois en rose encore En bouton. Parfumée et  Voulue par des milliers de Fées. Pas une rose quelconque, Mais une rose experte en Senteurs et en couleurs. Mon amant me l' offrit un Soir de printemps. Il me Donna le même jour son Cœur et son amour. Depuis Sans cesse en alerte je vis Pour ma fleur qui est l'unique Bonheur qui porte mes ardeurs.
Posté par Desmotsdailleurs à 18:50 - Commentaires [0] - Permalien [#]
dimanche 07 juillet

L'homme fleuve

L'homme fleuve L'homme fleuve  Déverse ses mots Sans retenue aucune. Et sans baisser les yeux. Ses mots, il ne voit pas  Comme ils vont et comme Ils s'insinuent dans la Corbeille des femmes qui Boivent ses paroles. Son Regard est au loin et cherche  Et fouille dans la foule venue L'admirer. Je suis là et j'attends Depuis longtemps son accroche Et je sais que je peux mêler  Dans un même amour des lettres Mes mots dans les siens.  
Posté par Desmotsdailleurs à 18:50 - Commentaires [0] - Permalien [#]
dimanche 07 juillet

Coucher

Coucher Ce soir les nuages roses Seront un tapis pour le ciel, l'air doux et parfumé s'animera Pour conter les amours naissantes. A l'estuaire, même les saumons Ne viendront plus sauter entre Les vagues. Tout sera communion De la nature et de terre et chacun Trouvera le bonheur du couchant.  J'irai seule et me fondrai en une fois Dans l'immensité des cieux ombrés. Pour toi je dénouerai mes attaches. 
Posté par Desmotsdailleurs à 18:49 - Commentaires [0] - Permalien [#]

dimanche 07 juillet

Arbre aux livres

Arbre aux livres Femmes envoutées Par les lignes bien tracées Vivent leurs ailleurs   Dans l'arbre des mots cueillis, Paix de l'esprit, absorbées.
Posté par Desmotsdailleurs à 18:49 - Commentaires [0] - Permalien [#]
dimanche 07 juillet

Eté ?

Été ? L'air est revenu, Plus frais, le vent Tourne. Le ciel A des couleurs Grisâtres, sans attrait. Demain l'été diffusera Ses notes musicales.  Sera-t-il fin prêt vraiment ? Ou faudra t-il encore sa Petite laine ? Les yeux fermés cette nuit, Je lui peindrai ses couleurs Dorées pour le jour de sa  Venue. Serai- je la seule? Viendras-tu m'aider à ce cadeau ?
Posté par Desmotsdailleurs à 18:49 - Commentaires [0] - Permalien [#]
dimanche 07 juillet

Baie bleue

Baie bleue A la lisière du jour, La baie scintille de bleu.  Une frange irréelle de Bulles qui palpitent, Assoiffées de vérité Sans savoir vers qui Se tourner, elles se Multiplient à chaque Seconde de l'aube.  Parvenues bientôt A leur point de finitude, Elles éclateront sans Peine, et monteront Doucement s'unir Dans la tendreur De la lune épanouie. 
Posté par Desmotsdailleurs à 18:49 - Commentaires [0] - Permalien [#]
dimanche 07 juillet

Mon rêve

Mon rêve Mon rêve lui dit-elle c'est le Nord, La glace et les ours polaires. Oui j'aimerais suivre les traces D'Henri Vanier et de Paul-Émile Victor son aîné. Savoir construire son igloo, Parler aux chiens de traîneau Porter le courrier sur les Étendues glacées. Vivre dans les villages colorés De la banquise et partager  Le repas des inuits. Survivre à la nuit qui ne Sera jamais venue et  Pouvoir se retourner sur  L'immensité blanche Pour rêver aux pingouins.
Posté par Desmotsdailleurs à 18:48 - Commentaires [0] - Permalien [#]