jeudi 09 novembre

sentiment banalisé

Les sourires et les coeurs emballent l'écran, chaque page  diffuse les clins d'oeil et les bravos dans un élan unanime. Le Vrai n'est déjà plus, le véritable je t'aime s'estompe désormais. Un tapotement et voilà la horde facile des émotions, les j'aime à profusion, les farandoles virtuelles d'approbation. Le Sentiment n'est plus, je le cherche et ne le découvre plus, il m'a échappé : il se montre désormais caché dans la liste des émoticônes galvaudés. J'ai perdu  le doux frisson des beaux mots murmurés Il est... [Lire la suite]
Posté par Desmotsdailleurs à 10:03 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

mercredi 08 novembre

La Grue

La grue n'est pas frileuse, elle s'est habillée de lainage gris. Parcourant les étangs glacés elle fouille le sable à l'envie car ses petits lancent des cris. Elle, en bonne gardienne sait qu'il en va de la survie  de sa famille. Elle cherche, cherche encore jusqu'à dénicher le vers qui ravira ses protégés.Puis La grue élégante se pose  plus loin dans l'attente de l'oeil avisé du photographe ou des doigts agiles de l'enfant qui plie le papier. Tiens, elle s'est envolée !    
Posté par Desmotsdailleurs à 18:25 - Commentaires [0] - Permalien [#]
mercredi 08 novembre

Quand le froid

Quand le froid s'installe et prend place à nos pieds Iris, la belle messagère, déroule son écharpe, Elle traverse le ciel, se repose sur les nuages et repart en riant pour nous laisser avec les premiers flocons. L' azur se  tait soudain, le froid entoure les passants, les houspille rudement, et s'attarde sur les dernières feuilles des arbres qui se tordent en gémissant. Même les loups venus des   montagnes déjà enneigées et aperçus près des villages se retournent, ils renoncent à leur larcin et nous laissent ... [Lire la suite]
Posté par Desmotsdailleurs à 15:24 - Commentaires [0] - Permalien [#]
lundi 06 novembre

Ecrin

Mon écrin, mon refuge tient dans la main, Nourri depuis des ans par la pluie, il revit à chaque fois que je l'appelle. Quand il fait nuit il m'éclaire, me guide à travers le désert, et ensorcelle mes rêves les plus fous. Jamais il ne fane, toujours tendre, toujours vert il s'anime devant  moi et parle si je le veux. J'aime à regarder sa perfection de miniature qui enivre mon esprit au plus loin dans la nature.    
Posté par Desmotsdailleurs à 16:42 - Commentaires [0] - Permalien [#]
lundi 06 novembre

Libres

Ils sont des millions enfermés sans pouvoir s'échapper, Ils vivent à demi une vie à moitié endormie Ils n'ont perçu qu'une parcelle de leur existence  Et ils disparaissent parfois dans leur faiblesse.   En marchant dans la forêt j'ai décelé leur ennui, J'ai parcouru les sentiers sans jamais me lasser pour tendre la main vers leur gouffre maudit, ouvrir en riant leur prison de verre. Enfin, je   Les contemple dans l'espérance du vertige de la liberté, ils m'offrent en nombre leur danse infinie qui tournoie à... [Lire la suite]
Posté par Desmotsdailleurs à 16:19 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
dimanche 05 novembre

Amour de mère

Amour de chair, amour de mère entouré de coeurs, de sourires et de musiques , Tu n'as de cesse que de grandir et t'épanouir.  Puis rongé par le temps tu as fui et tu t'es écarté du foyer. Tu es devenu un fil ténu , un pâle miroir aux sentiments timides,  aux yeux baissés. Où as-tu laissé ta destinée? Auprès de la fontaine des promesses ou bien au pied de la montagnes des désillusions ? tu me manques. ​ ​
Posté par Desmotsdailleurs à 18:22 - Commentaires [0] - Permalien [#]

dimanche 05 novembre

Bleus

Bleus des couleurs de la mer et des cieux bleus de douceur de tes beaux yeux bleus de l'azur fendu qui nourrit sa lumière bleus de l'onde pure  et des profondeurs bleus du requin qui ondoie lors de l'orage bleus des dures  cicatrices de notre vie Bleus des flammes à peine nées Bleus, vous êtes les gardiens de mon âme.      
Posté par Desmotsdailleurs à 13:07 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
dimanche 05 novembre

Les pattes du chat

Les pattes du chat ont précautionneusement foulé les draps froissés par la nuit agitée, Pianotement cadencé du félin intrigué. Sans bruit il se penche sur les corps alanguis, en maître du temps il juge sévèrement la passivité de ces êtres assoupis. Puis, il repart la tête haute, le regard au loin, seules ses pattes affinées font des claquettes sur le vieux parquet de hêtre ciré. ​ ​
Posté par Desmotsdailleurs à 10:51 - Commentaires [0] - Permalien [#]
samedi 04 novembre

Gouttes

Les gouttes de pluie, le  Notos nous les confie. quand il les bousculent dans son arrosoir, Elles tombent en fratrie souvent désordonnée et se rient de nous voir mouillés. Au coin de la fenêtre parfois, elles s'égarent et ravissent le garçonnet qui les suit. Et telles les lignes de la main elles zigzaguent pour contredire la chiromancienne. Marques du temps elles sifflent contre le hublot du navire qui nous emporte au loin.   ​ ​
Posté par Desmotsdailleurs à 18:53 - Commentaires [2] - Permalien [#]
samedi 04 novembre

Le Conteur

Quand l'univers se plaît à conter des histoires et qu'il apprend aux hommes la vérité, j'aime à penser qu'il est le maître perpétuel de la vie et de ses mille bruits. Juste un chuchotement pour l'homme qui ne prend pas le bon chemin, Juste un sourire pour la mère qui berce l'enfant endormi, Juste une prière pour l'être qui s'efface et revient à la terre. Que sont les histoires dont on se souvient si ce n'est celles de notre existence ponctuée de refrains qui viennent et se répètent au gré du chemin ? ​ ​
Posté par Desmotsdailleurs à 12:13 - Commentaires [0] - Permalien [#]