mardi 28 novembre

Papillon toujours

De fleur en fleur à peine éclose il butine, s'arrête quelque temps prend du plaisir à comparer les pétales offerts. A la fin de l'été il s'est épuisé à contempler la jeunesse de la nature et sent ses forces faiblir. Ses battements moins rapides font craindre un affaissement prochain., il a vécu les journées chaudes sans une pause. Il devrait laisser la place aux mauvais jours. Mais ce papillon noir sorti de la poussière n'a pas de répit, maintenant il s'agite et fuit à chaque fois que mon coeur veut s'emparer de ses... [Lire la suite]
Posté par Desmotsdailleurs à 18:19 - Commentaires [0] - Permalien [#]

lundi 27 novembre

ovale

L'ovale de tes yeux est la coque de mon navire, il prend le large si mon regard croise le tien. Ensemble nous définissons le tracet imparfait des vagues de la vie,  nous les avons choisies.   Nous bordons le rivage de nos ans passés,  avec les coquillages usés de nos souffrances  et notre sillage s'envole rapidement en nuages.   Entre mer et ciel notre ligne s'estompe parfois jamais elle ne se rompt. Quand La marée dépose  selon ses envies la nacre rosée de nos ébats les mouettes envieuses... [Lire la suite]
Posté par Desmotsdailleurs à 18:53 - Commentaires [0] - Permalien [#]
dimanche 26 novembre

rhapsodie

Les doigts ciselés courent sur le clavier, agiles et libérés, comme autant de rêves de danse oubliée. Beaux Tailleurs de notes ils ravivent la mélodie entrainante et gaie, tissent à loisir le rythme des cadences des pays d'autrefois quand Décembre s'annonce et reflète dans la glace du salon les paysages enneigés.  
Posté par Desmotsdailleurs à 19:52 - Commentaires [0] - Permalien [#]
dimanche 26 novembre

L'écharpe d'Iris

Depuis quelques matins  l'océan me fait signe, je pars à la rencontre de cet espace immense. Les pêcheurs me saluent et soulèvent leur chapeau, quand je m'engage lentement sur le sentier des dunes. Ils ne disent mot car ils savent le secret qui me hante. Comme moi  Ils connaissent cette minute où l'élément se repose et appelle à soi les goûteurs d'Ouranos. C'est le moment où l'union entre le ciel et l'eau offre son ballet à la contemplation délicieuse de  la brume et  mes yeux mêlés à l'écume des vagues, ... [Lire la suite]
Posté par Desmotsdailleurs à 13:34 - Commentaires [0] - Permalien [#]
samedi 25 novembre

Au moulin

Au moulin de l'enfance, le blé m'a nourri, et j'ai encore dans la bouche le goût sucré et râpeux des épis soyeux. il poussait aussi pour les grands-parents ils étaient les magiciens de la vie et sans eux point de seigle et de froment,    Quand les journées froides de l'Allier annonçaient la solitude de la nature,  je marchais toujours le coeur en fête je suivais dans la meunerie les pas de mes ancêtres fiers et travailleurs.   Parfois mes mains plongeaient dans la farine et je jouais avec le vieux... [Lire la suite]
Posté par Desmotsdailleurs à 14:54 - Commentaires [0] - Permalien [#]
vendredi 24 novembre

Quelques grains

Ils me laissent quelques grains De leur abondante pitance, Je me penche, je cours dès  Qu'ils me le permettent. Je reprends forme et vie Au contact des coeurs  Que j'ai façonnés en mon sein, Quand je les partage tous, Le mien bat la chamade, Il s'emballe et je le laisse Aller à son rythme. Ils ignorent Que sans leur compassion Je  ne suis plus rien, un galet Au milieu du sable de l'océan.  
Posté par Desmotsdailleurs à 21:33 - Commentaires [0] - Permalien [#]

vendredi 24 novembre

Ecarts

Je me mets à l'écart Et je ne partage rien. Ma vie extérieure est Mon trésor et l'autre ne  Sait rien de mes désirs  Soudains.et voici qu'il  Apparaît dans la facilité De l'instant. Il ne construit Pas,il fractionné ses pauses Vitales. Je ne l'envie pas. Mes moments sont ceux  Du souvenir, du partage et  Des sourires du vécu.        
Posté par Desmotsdailleurs à 21:17 - Commentaires [0] - Permalien [#]
jeudi 23 novembre

cheveux

L'hiver avait pris dans ses filets La belle princesse du Nord. Ses souliers la blessaient  elle ne supportait  plus les cahots du cocher ennivré. Du haut du marche pied elle l'avait renvoyé. Quelques feuilles mortes avaient soulevé sa jupe de flanelle et la bourrasque l'avait malmenée. Dans l'étourdissement de sa chute elle avait perdu sa connaissance. Combien de temps s'était écoulé ? Quand elle ouvrit ses yeux gris, la belle sentit sa peau se durcir, comme sous l'effet d'une gorgone. Elle ne put retenir sa... [Lire la suite]
Posté par Desmotsdailleurs à 18:29 - Commentaires [0] - Permalien [#]
jeudi 23 novembre

Chemins détournés

Je me suis perdue un soir dans ma rue. J'avais longuement tourné dans le quartier. Devant la maison je n'ai pas voulu entrer. C'était beaucoup trop tôt et ce qui m'attendait me donnait déjà le frisson. J'ai dépassé les fenêtres, j'ai aperçu le chat sur le toit et j'ai accéléré le pas sans me poser d'autres questions Puis j'ai pris des chemins détournés pour vider l'angoisse qui me tenait, qui torturait ma tête sans cesse. Enfin dans les heures profondes épuisée et hagarde j'ai rejoint l'abri du foyer désormais... [Lire la suite]
Posté par Desmotsdailleurs à 18:09 - Commentaires [0] - Permalien [#]
mercredi 22 novembre

un soupir

Il est venu et j'avais oublié sa présence, telle une habitude que j'aurais intégrée, et je naviguais en ignorant son ombre.     Sans me faire signe il a tourné le dos, et ses pas n'étaient plus que des effleurements, Je l'ai retenu pour enfoncer mes yeux dans les siens. Alors il s'est arrêté.   J'ai bredouillé, j'ai confondu mes syllabes, il a souri et m'a rassurée. Nous étions comme seuls. Il a posé sa main sur mon épaule.            
Posté par Desmotsdailleurs à 15:40 - Commentaires [0] - Permalien [#]