lundi 16 avril

Origine

A l'origine mon amour, tu m'as offert un café, je ne me suis doutée de rien, je n'ai pas vu la malice dans tes yeux tendres et charmeurs. J'ai pris le breuvage colombien, goûté son acreté.   Tu m'as dit "viens, cours, je vais te faire connaître mes origines", je t'ai suivi sur les traces de tes ancêtres, j'ai découvert avec émerveillement ton île, ses trésors, ses beautés, plus rien d'autre ne comptait.   Plus tard, je n'ai pas compris l'origine de notre désunion, je n'ai pas perçu le chagrin de ton coeur, je me... [Lire la suite]
Posté par Desmotsdailleurs à 11:20 - Commentaires [0] - Permalien [#]

dimanche 15 avril

Éphémère

Ma vie est celle des éphémères Organisée par touches  d'instants Qui s'envolent les uns après les autres, Depuis l'âge des ongles tendres Jusqu'aux premiers cheveux blancs. Je n'ai rien choisi, je suis comme ces insectes portés par le vent , lambeaux virevoltants et souriants. Ils passent, leur image n'est que souvenir, ils reviennent parfois, s'abandonnent, puis repartent. Un va et vient, un goût de déjà vu, tellement léger et libre. Ma vie est celle des éphémères.  
Posté par Desmotsdailleurs à 16:07 - Commentaires [0] - Permalien [#]
vendredi 13 avril

Soir d'attente

Le soir s'est drapé Tu n'es pas encore Apparu. Je t'attends Dans la lourdeur de La pièce à peine fraîchie. Au loin un grondement D'orage qui tourne et N'en finit pas de se former. Quand tu viendras je poserai La tête lourde sur son buste Pour recueillir ta force Et nous dormirons sans rêve.  
Posté par Desmotsdailleurs à 22:31 - Commentaires [0] - Permalien [#]
samedi 07 avril

l'ombrelle

L'ombrelle en dentelle n'est pas de saison le soleil n'a pas montré ses rayons. le ciel venteux amoncelle les nuages, gronde les enfants qui n'ont pas été sages, sa pluie part dans toutes les directions et la nature refuse la réconciliation. J'attends les papillons, les hirondelles, ils sèchent, lustrent leurs ailes dans les parcs de la capitale italienne à l'heure où le soleil nomme leurs reines .      
Posté par Desmotsdailleurs à 18:26 - Commentaires [0] - Permalien [#]
samedi 07 avril

Couleurs bigarrées

Je me suis promenée dans les allées de verdure d'herbe tendre à peine née de la pluie d'hier, où les pâquerettes sorties font la fierté des prairies. Si je me penche un peu je découvre le monde et son code de couleurs qui s'harmonisent dans des associations parfois surprenantes. Les oiseaux dans les arbres jouent avec leurs reflets bleus, verts et rouges, tout un ensemble bariolé comme la tunique d'un Arlequin des bois. Puis arrivent les papillons aux couleurs mordorées  s'envolant  d'un tableau  de la... [Lire la suite]
Posté par Desmotsdailleurs à 18:15 - Commentaires [0] - Permalien [#]
vendredi 06 avril

Non-lieux

Dans les non-lieux j'ai croisé tant de personnes ! Chacune interrogeant l'autre du regard, quoi ? Ma vraie identité je la cache,et toi que fais-tu là ? La même chose et cet endroit nous permet de  Quitter l'apparence qui nous a fait connaître  Pour revêtir celle de l'abandon vers les songes Ou pour arborer celle de nos désirs inavoués. Quelle belle aventure cette hétérotopie où les Rencontres sont des touches de couleurs dans  Un univers trop conforme aux  copies attendues  Aux mouvements qui rendent... [Lire la suite]
Posté par Desmotsdailleurs à 20:47 - Commentaires [0] - Permalien [#]

jeudi 05 avril

Anémone

Le rouge tire vraiment sur le carmin et les pétales harmonieux sont par milliers, on dirait même qu'ils se prolongent à l'infini attachés à leur coeur noir. S'ils s'ouvrent sous les doigts des amoureux, c'est qu'ils aiment jouer à compte fleurette pour s'arrêter à chaque tour sur la folie. Fleur de mon  jardin j'en cueille tous les samedis du mois d'avril, quand je viens te voir pour que nous mêlions nos yeux pétillants à cette beauté gracile, pour que nous ne finissions jamais de nous aimer dans ce champ aux senteurs... [Lire la suite]
Posté par Desmotsdailleurs à 18:48 - Commentaires [0] - Permalien [#]
mercredi 04 avril

Un jour sans

Un jour sans nouvelle de toi est un jour de trop qui s'éternise dans les heures crépusculaires, je regarde par la fenêtre, tu ne viens pas, je ressens ton absence telle une déchirure du coeur qui m'absorbe depuis des heures. Cette nuit sera bordée de solitude sombre comme une lune obscurcie par les nuées que rien ne peut chasser. Demain le vent apportera la mélodie des oiseaux, réveil matinal, tes mots viendront aux premières lueurs.  
Posté par Desmotsdailleurs à 20:05 - Commentaires [0] - Permalien [#]
mardi 03 avril

Barrières

Si tu me mettais des barrières je les sauterais pour te rejoindre et aller vers la mer salée, je franchirais les dunes ocre pour te cueillir la salicorne de la Méditerranée.   Si tu me mettais des barrières je les casserais pour atteindre ton pays tant désiré je n'emporterais qu'un châle pour te couvrir quand le vent se ferait plus frais.   Si tu m'envoyais des barrières dans ton regard glacé je m'y plongerais pour adoucir les feux allumés, je te montrerais la beauté de notre rencontre pour ne plus jamais se... [Lire la suite]
Posté par Desmotsdailleurs à 18:15 - Commentaires [0] - Permalien [#]
lundi 02 avril

Sa voix

Sa voix  douce comme le miel me rassure dans la nuit profonde quand le silence angoissant livre son flot d'ombres et de mystères.   Je le sais doux et attentionné, son regard est le repos de mon âme, la réponse claire à mes questions si un doute effleure ma pensée.   Ses bras accueillent mes élans, douces caresses des instants devenus, je le sens, d'éternels émois,  dans le partage des sourires recherchés.        
Posté par Desmotsdailleurs à 11:36 - Commentaires [0] - Permalien [#]