Sandrine Kao: Un peu de douceur

Quand l'enfant dort, son souffle chaud m'apaise,

la nature entière sourit

et se souvient de ses premiers cris

l'espace devient alors infini

ou se fait vraiment petit.

Quand l'enfant se réveille, ses yeux m'appellent

le ciel s'étire, revêt sa robe de miel

tend ses bras vers l'enfant ravi

et lui permet de gravir l'échelle

de ses joies et de sa tendresse enlacée.