15003

J'ai laissé mon regard près des ornières,

dans les fossés de  vie pleins de poussière

j'ai vu les mensonges sur les visages

de mes proches qui ne sont pas si sages.

 

Souvent en continuant ma route,

décidée j'ai mis mon coeur en déroute

 et entraînant la boue dans les chaussures

j'ai marché lourdement dans les blessures.

 

Mon corps en bataille, les yeux hagars

maintenant je ne veux plus ton regard.