C'est un monde bleu, où j'aime plonger dedans

sans porte ni fenêtre avec des rivières bouclées

comme les serpents de l'infini, abreuvées de

l'air humide qui reste parfois sur les bords.

C'est un monde sans but ni contrainte,

étendu dans les plaines des causses arides

où les attrape rêves aiment former le cercle

des songes cotonneux qui nourrissent sans fin

les nuits des lunes mangeuses de brume.

5e318f4052996dec4586c73cab0a5688