Un temps donné mon image était belle,

multipliée à l'infini des miroirs, beaux

désirs partagés. Puis l'envie s'en est

allée vers d'autres horizons, corps

sveltes, inaccessibles mais captivants.

Alors la caméra a changé son décor,

finis les gros plans sur l'objet aimé.

Le blason s'est doucement modifié

il est maintenant connu sous forme

d'ailes, un peu pendantes certes

mais ce sont les ailes d'un ange

qui me renvoie mon pâle reflet

simple mortelle à ses côtés.

 

 

rr8FdPP2M5n9udQX9z3dO4e8MNw