Le ciel sur ma tête est bleu intense

comme le reflet de la mer au zénith,

avaleur des ombres qui s'approchent

et tendent leur mains émaciées vers lui.

Je lève les yeux et je vois l'immensité

de l'infini, miroir de ceux que j'ai perdus

et dont le regard illumine cet océan

où je me perds à force de scruter

la profondeur du soir, je ne leur ai

pas dit bonsoir, j'y pense à chaque fois.

images