L'air était frais et tu as voulu l'étang

nous avons pris les rames en nageant.

Au début ton sourire me tenait chaud

mon coeur faisait des bonds très haut,

et nos cheveux volaient comme le vent

nous n'avons pas compté le temps.

Les premières gouttes nous ont surpris,

taches sur le bois vernis, nous avons ri.

Quand le ciel se fit menaçant et grondant

tu as pris ma main, tu pleurais en grelottant.

photo