Ils sont tous venus à son appel

ils veulent lui conter les nouvelles

du fond des océans bleu pastel

sans oublier un mot une voyelle.

Il est debout comme un phare

il note les histoires au  hasard,

et sous le ciré jaune je vois son buvard,

 oui, les poissons sont très bavards.

La raie joyeuse décrit ses arabesques

la baleine ses peurs et ses détresses

et le requin toutes ses maladresses.

Je les admire du fond de mon lit paresse

je sors de mon rêve encore engourdie

et devant ces merveilles je reste éblouie.

 

 

0b894ce11a3787d10a625816b51f185b