Apparu dans la brume du lointain

il a parcouru sur les flots du chemin.

Annoncé par des ailes déployées

comme des souhaits par milliers,

il fend l'horizon, il est voile blanche

dans l'immensité du silence.

Reflet à peine troublé par l'ondulation

il vit encore dans le rythme des émotions.

A le voir arriver en face de moi

je perçois le tracé de son choix :

il apporte en ses sillons les heures du monde.

 

f50508b00ff764870e83ed37b1503c5b