c'est l'ombre merveilleuse qui me retient

comme si le ciel, à travers le feuillage

emporté bien loin de ses nuages

dans la saison juste avancée, avait déteint.

 

Le sol est le miroir grandi de son âme

où je lis les aveux, doux messages

des amours naissantes, belles flammes

au soleil scintillantes et sans âge.

gplus1232620016127646031