Tu es la vie  tu me souris,

je vogue avec toi vers l'infini

des rues de la ville endormie.

Tu viens me prendre dans tes bras

quand le mauvais rêve reprendra

tu me cajoleras, au creux des draps.

Plus jamais je n'aurai froid près de toi,

dans tes yeux charmeurs de roi

je verrai le vrai monde sans effroi.

9036367_n-36-nouveau-regard-vers-la-vie-24-10-11-claudie