De loin aperçue,elle ne montait pas

comme ses compagnes d'aventures

elle était douce avec sa monture et

n'avait plus rien d'une combattante.

 

Elle arrivait sur une plage déjà déserte

elle reconnaissait peu à peu les vagues

apaisantes d'une mer plus bleue que noire,

sans y croire elle posa pied sur le sable

 

doux comme les sourires qu'elle lançait

désormais aux passants, habituée à prendre

dans ses filets les hommes aux regards

trop insistants, enfin elle se ressourçait.