Déesses de mes grandes douleurs créatrices

les lettres m'absorbent, lestes et novatrices,

elles me couronnent d'un diadème de reine

et elles partagent mes lents soupirs de traîne.

Comme une vestale au coeur pur, je me nourris

d'un amour de tous les écrits jamais inassouvi

et quand le soir se fait au coin du fauteuil vert

j'ignore si tourner la page du livre sera mon univers.

 

illustration : Daniela Zekina

#daniela zekina artist