Ô combien les jours sont mauvais,

j'ai alors un voile devant les yeux

dès que je sais que tu lui écris,

que tu lui réponds

Ô combien les jours sont mauvais,

j'ai alors un voile devant les yeux

dès que je sais que tu lui écris,

que tu lui souris très souvent.

ces mots tendres, ces sourires

ne sont plus fleurs parsemées devant

moi, et je ne peux plus m'exprimer

une boule incompressible me freine

dans mes envies de te dire

que je ne veux plus vivre dans cet état

d'attente et de souffrance aiguë.

Donc faudra -t-il que ce soit moi qui

Mette ta main dans la sienne ?

 

IMG_20190201_210436_167