Tourne la tête vers le passé

revois notre figuier déployé

que nous aimions à l'entrée

du jardin aux mille teintes

du vert céladon au vert tilleul.

Les souvenirs enfouis, les

silhouettes déformées sont

le rideau de nos pensées

et je sais que tu te souviens

de ces feuilles larges et odorantes

où nous abritions nos secrets

ramassés au pied du pin grandiose.

Les figues, nous les laissions

nous préférions courir à perdre

haleine derrière les hangars

ou faire chavirer la brouette,

image nostalgique d'une vie rêvée.

 

 

 

illustration : Johnny Palacios Hidalgo

Johnny Palacios Hidalgo