Toi tu es plus grande et plus forte

tu me tiens la main, et le ciel t'appelle

comme pour remplir la nuit de tes forces

tu cherches l'assentiment du suprême.

Tu es la vigueur noire, celle qui lutte et me défend.

Moi je suis plus fragile et j'ai besoin d'une lumière

pour éclairer ma route. Mes yeux sont baissés

pour suivre les traces qu'il me faut trouver, et mon dos

recherche ton contact rassurant et droit, je me niche

au creux de ta tête, je suis le jour qui parfois s'assombrit.

Je suis la blanche innocence de la vie,un jour sans ride.

Et nous sommes deux dans la complémentarité de l'instant,

toujours liées, à jamais solidaires, ombre et clarté.

 

 

illustration : Irina Kotova

Irina Kotova