Comme prise au lent leger

Rêveuse dans mes pensées 

Je regarde les feuilles passer

Et je me dis qu'elles partent rêver

Dans l'univers avec les grues cendrées.

Assise au pied de mon arbre tourmenté

Je lui redis mes secrets murmurés,

Car la nature dans son chemin tracé

Crée ses trésors, perspectives imagées,

Ils réchauffent nos coeurs serrés

Et parfument nos cheveux emmêlés.

 Valentina Borisova2