Si les couleurs de vie sont les couleurs de l'oubli

si elles se partagent l'âge de la pluie au ciel endormi,

si  les souvenirs enfouis dans mon coeur

sont balayés par le vent humide d'octobre,

l'instant où leurs rêves s'effacent en ma mémoire

où la vue de leurs contours merveilleux se brouille

est celui des gouttes éclatant sur le sol mouillé

sur le chemin qui mène aux décisions d'avenir.

Elles revivent alors comme le temps recommencé

quand mes pas peu assurés luttent contre la pluie,

la ronde des abris colorés est la belle horloge des fées.

 

 

 

gplus-362366822