Seul dans la beauté des vagues

Il attire à ses flancs les secrets

Des amants qui le trouvent élégant.

Parfois chahuté par une terrible tempête

Il hurle et se cache des regards

Et les marins pleurent sa disparition.

Souvent il revient dans mes pensées

Le phare majestueux de Cordouan

Où nous avons délié nos serments

Pour les regarder s'envoler au large, 

 Et lui seul en connait les messages.