J'avance sur les pavés mouillés,

pas usés d'avoir trop marché,

pierres lisses du temps passé

 et je ne peux plus m'arrêter.

 

Enfin je te sens près de moi

quelques sauts, prémices de danse,

dans ma tête un air d'années écoulées

 qui marque le rythme de notre chanson,

 

une bourrasque soudaine nous jette

l'un vers l'autre, nous ne formons

qu'une seule ronde sous le vent,

j'entends nos talons sur les pavés.

 

gplus630620921