Feuilles jaunies par la pluie de la nuit

les arbres ont tremblé sous les éclairs

et dépouillés, mutilés de leurs attraits,

 leurs bras ballants oscillent sous le vent.

Une parure multicolore effilochée sur le gravier

 virevolte parfois sur le banc où nous étions

assis il y a bien longtemps, enlacés dans

nos gilets de froidure , nos écharpes d'octobre.

Cette année les feuilles se souviennent de nos

amours formant sur le siège isolé nos silhouettes,

belles de nos souvenirs et de nos baisers volés.

 

gplus1906953676