Je veux confier à la mer, ma confidente

Tous mes chagrins d'amour, 

Les mots envolés qui ne reviendront pas

Les déceptions de tous les jours

Et l'amertume qui se noiera dans les vagues.

Je regarderai l'écume de mes pleurs

Se mêler au sel de mes blessures

Quand la cloche de l'école rythme 

Les heures de mes nuits sans sommeil,

Les yeux rougis d'avoir trop lutté

Pour des moments aux saveurs inachevées.

Ce n'est qu'au matin que je jouerai 

La comédie de la vie face à l'acteur avec 

Lequel je partage sans fierté mes heures fausses.

 depositphotos_112878216-stock-photo-starfish-on-the-beach