La maison aux fleurs c'est le bonheur,

les fenêtres ouvertes quand c'est l'heure

d'eniver, de parfumer les âmes souriantes

des senteurs pivoines et  roses grimpantes.

 

Je la vois, je m'en approche doucement

j'observe les allers venues bien sagement,

car je sais que l'invitation est proche

déjà je me suis assise sous le porche.

 

A l'instant je vole au-dessus des pétales,

tapis léger sur le parquet au dessin végétal

et je me perds avec délice dans les salles

où les vases miroitent d'images paranormales.

 

 

 

illustration : Catrin Welz-Stein

Catrin Welz Stein