Les flots se sont tus,

juste le clapotis doux

de la mer, calme de la nuit.

La sirène se confie aux lampions,

ils répètent sa poésie, belle harmonie ;

 ils sont vers luisants

qu'elle collectionne à chaque saison.

Parfois, quand l'un meurt, elle

l'accroche à son corps pour qu'il

vive encore. Beauté infinie ,

source de magie.

 

illustration : Victor Nizovtsev

0078e9fe1397499fa58a31eaced61584