Mon enfant, je t'ai bercé

par un océan de mots,

les soirs de repos

nous ne formions plus qu'un.

Assoupi au creux de mon

bras, tu écoutais sans relâche

la coulée des phrases,

elle se diluait dans tes yeux,

je sentais bien que tu partais

dans le rêve des histoires

sans fin. Les yeux mouillés,

le front perlé de sueur, tu

t'endormais, et tu étais

petit navigateur.

 

 

illustration : Illustration : Pawel Kuzcynsky

06d9593a3af3a4f80f8058979c053933