A l'origine mon amour, tu m'as offert un café,

je ne me suis doutée de rien, je n'ai pas vu

la malice dans tes yeux tendres et charmeurs.

J'ai pris le breuvage colombien, goûté son acreté.

 

Tu m'as dit "viens, cours, je vais te faire connaître

mes origines", je t'ai suivi sur les traces de

tes ancêtres, j'ai découvert avec émerveillement

ton île, ses trésors, ses beautés, plus rien d'autre ne comptait.

 

Plus tard, je n'ai pas compris l'origine de notre désunion,

je n'ai pas perçu le chagrin de ton coeur, je me suis

obstinée et j'aurais dû lâcher ta main devant le rivage

qui t'appelait, tu voulais couper les liens qui nous tenaient.

 

Ile_d_or2