Offerts toujours au regard immédiat, j'aime 

quand mes yeux rencontrent les doigts,

les miens quand ma tête se penchent vers eux

ou les siens quand sa main est posée sur la table.

 

Doux et langoureux mes doigts prennent les tiens,

il me semble même parfois que nous nous les

échangeons dans notre jeu incessant qui nous unit,

pourtant quand je les vois je sais à qui ils appartiennent.

 

Mélange gracieux, ils dansent sur les lettres blanches

nous échappent, enserrent la plume du poète,

se délient quand l'inspiration fuit et qu'ils pianotent 

affolés sur le bureau. Et  ils se feront caresses

 

 et douceur pour apaiser les pleurs et consoler 

les malheurs. Oiseaux parés et colorés ils cherchent

à frôler le front  des amants  dans le lit des amours

et partagent leur vie avec autres, unis à jamais dans la ronde.

images