dimanche 04 mars

Dors

  La nuit trop calme ne plaît pas à l'enfant endormi. Il interroge la lune amie et babille avec les astres.   L'immensité du chaos ne l'effraie qu'à demi. Il se tourne vers l'image murale pour s'inventer le monde silencieux des chauves-souris.   Sa fabrique de rêves s'effiloche dans le firmament, Ses petites mains cherchent en vain la caresse et se perdent dans les ténèbres majestueuses.   Le voilà apaisé et serein et ses lèvres de pourpre ébauchent en cachette son sourire de bambin.
Posté par Desmotsdailleurs à 11:52 - Commentaires [0] - Permalien [#]