la neige tombe, pure dans sa splendeur,

arrivée à terre, ternie et souillée elle se meurt.

 

L'arrêter dans sa course ce serait stopper

le temps qui aime à tout bouleverser.

 

Je regarde cette merveille de la nature

apporter des nouvelles de la céleste toiture.

 

Elle me fait penser à cette poussière de vie

que l'on parsème la nuit dans son lit

 

quand l'ordre de nos amours lévite tout autour,

si l'on commence à compter à rebours.

Düsseldorf_Hofgarten_2009