Comme un fleuve au sortir de l'hiver

chargé des eaux neigeuses des cieux

les paroles coulent et s'égrènent libres.

La mémoire intacte retrouve les noms,

libère quelques anecdotes du passé

sans retenue, ramène le présent à

table et renvoie les images vivantes

du vécu, efface les rides du temps.

Pour eux, la course immuable du

sablier est immobile, tout est tangible.

images