Tanka de ma nuit

La nuit me tient serrée
Dans son manteau de laine
Yeux fermés, vie donnée.

Oubli, effacement presque
L' esprit, lui, n'est pas en paix.