Le fourmilier


Le fourmilier du zoo
Aime jouer à cache cache
Il se blottit dans le bosquet,
Marche tête baissée
Sans se lasser ni parader.

Les regards des curieux
Le rendent triste et anxieux
Il fausse rapidement compagnie
Aux savants décrépis.

Quand il entend enfin la clochette
du gardien son bel ami
Il s'ébroue dans son coin
Et de son oeil avisé il repère, le coquin,
Son festin et rêve déjà à ses crêpes.